Nos domaines d'intervention

Transition des systèmes et des pratiques agricoles

Les enjeux, les opportunités

Accroître son autonomie en intrants (et bénéficier de la réduction des charges associées) ? Adopter des pratiques favorables à une gestion durable des ressources et des agrosystèmes ? Maîtriser les impacts environnementaux et sanitaires de l'agriculture sur un territoire ? Nourrir avec des produits de haute qualité nutritionnelle et gustative ?

La réponse à ces questions, que se posent de nombreux acteurs agricoles, passe souvent par la modification des pratiques et des assolements, le changement des circuits de distribution, en cohérence avec un objectif global de transition agroécologique et alimentaire. Sa mise en œuvre requiert des compétences et des connaissances couvrant un large champ d'expertise, ainsi qu'une capacité à « croiser » les informations. Par exemple, une pratique agricole réduisant les risques d'érosion réduit-elle également les émissions de gaz à effet de serre ou l'eutrophisation ?

Nos méthodes, notre expertise

Notre expertise unique des liens entre agriculture, alimentation et environnement repose sur une organisation interne qui favorise la coexistence d'une capacité à dégager une vision globale et systémique et d'une expertise pointue sur certains sujets :  

  • Les dynamiques des sols (érosion, fertilité, matière organique),
  • Les déterminants de la quantité ou de la qualité des masses d'eau,
  • La biodiversité naturelle et semi-naturelle gérée par les agriculteurs,
  • Les impacts de la fertilisation (azotée ou phosphatée)  sur les écosystèmes et les chaines trophiques (eutrophisation),
  • La contamination des chaines trophiques par les excès de produits phytosanitaires,
  • Les émissions de gaz à effet de serre des exploitations agricoles,
  • Les valorisations possibles des co-produits agricoles,
  • L'utilisation des énergies renouvelables et les économies d'énergie.

Parmi les pratiques innovantes qui permettent de répondre à ces problématiques, nous accordons une attention spécifique à :

  • La couverture des sols, les cultures intermédiaires et les associations de culture,
  • La mise en place d'infrastructures agroécologiques,
  • L'allongement de la rotation, la diversification des assolements, l'introduction de légumineuses,
  • Le séchage solaire, les mélanges prairiaux et toutes les pratiques favorables à l'autonomie protéique,
  • La production de biogaz,
  • La mise en place de systèmes alimentaires territoriaux.

Pour compléter ou consolider l'expertise détenue en interne, Solagro s'appuie également sur un réseau de partenaires qui couvre toutes les formes d'agricultures et les différents types d'acteurs (agriculteurs, instituts techniques, OPA, coopératives, recherche, agences, associations, …). Ce réseau a été construit avec le souci de maintenir un dialogue constructif et d'être en capacité de réunir sur un projet des acteurs dont les définitions de l'agro-écologie peuvent être parfois très éloignées.

Lettre
d'info

Inscrivez-vous à notre lettre d'info pour tout savoir sur nos contributions aux innovations clés en matière de transition écologique.

Focus