Nos travaux et productions

Schéma intercommunal de développement des énergies renouvelables sur le Clermontais

La Communauté de Communes du Clermontais a mandaté le groupement Solagro/ABIES/GEFOSAT pour étudier les opportunités de développement des énergies renouvelables sur le territoire, dans le cadre de son Agenda 21.

Contexte

La Communauté de communes du Clermontais, engagée dans une démarche d'Agenda 21, a souhaité mettre en œuvre une action ambitieuse de développement des énergies renouvelables sur son territoire.

Objectifs

Afin de définir une stratégie commune du territoire, la Communauté de communes a donc mandaté le groupement Solagro/ABIES/GEFOSAT pour étudier les opportunités de développement des énergies renouvelables sur le territoire.

Déroulement

Le groupement s’est appuyé sur une méthode éprouvée, adossée aux objectifs du Grenelle et aux directives européennes. La traduction de ces objectifs “macro” au niveau du territoire a permis de donner une ligne de mire au projet.

L’étude s’est déroulée en trois phases:
- Diagnostic des consommations d’énergie et calcul du Bilan Carbone® de la Communauté de communes, avec inventaire des réalisations « énergies renouvelables » ;
- Evaluation du potentiel de production d’énergies renouvelables (à partir de la biomasse, d’énergie solaire ou éolienne) et d’économies d’énergie (bâtiments) ;
- Proposition de plan d’action.

Résultats

Des présentations claires et pédagogiques ont mis en avant les intérêts non seulement environnementaux mais également économiques des investissements proposés (économies budgétaires à terme, créations d’emploi, confort des usagers...).
Dans le cadre des discussions autour du plan d’action, la nécessité d’associer les citoyens du territoire a été soulignée par toutes les parties prenantes.

 

Pour : Communauté de communes du Clermontais
Date : 2010
Partenaires : Gefosat, Abies
Domaine : Stratégies territoriales (Territoires à énergie positive)
Métier : Ingénierie conseil

Télécharger au format PDF

Carte

Illustration

Cartographie de la biomasse brute en forêt