Nos travaux et productions

Etude sur l’atteinte du Facteur 4 dans le secteur agriculture / sylviculture en France à l’horizon 2050

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, la France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de Gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Dans cet optique, l’ADEME a engagé une série d’études prospectives pour chacun des secteurs de l’économie, et a confié à Solagro l'étude concernant le secteur « agriculture et forêt ».

Objectifs

Identifier des trajectoires envisageables pour atteindre l'objectif d'un facteur 4 de réduction des GES dans le secteur de l'agriculture et de la sylviculture en France en 2050.

Déroulement

Solagro a développé un modèle (MoSUT) basé sur des flux de matières : besoins alimentaires de la population française en 2050, production cultures, élevage, utilisation des terres et consommations d’énergie.
L’outil Climagri® est utilisé pour calculer le bilan GES associé aux différentes hypothèses.
3 jeux d’hypothèses ont été choisis pour étudier des scénarios contrastés à l’horizon 2050.

Résultats

Les résultats issus de ces scénarios ont été analysés sous l’angle des réductions d’émissions de GES induites, de leurs impacts socio-économiques, des jeux d’acteurs et des autres impacts environnementaux. Cette scénarisation a permis d’identifier 4 principaux leviers en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Pour : ADEME
Date : 2011-2012
Partenaires : Oréade-Brèche, ISL
Domaines : Agroécologie (Agriculture, énergie, climat, Systèmes et pratiques) / Stratégies territoriales (Stratégies agricoles et alimentaires, Territoires à énergie positive) / Forêt Bois énergie (Gestion de la ressource)
Métier : Recherche prospective

Télécharger au format PDF

Verbatim

" Trois trajectoires contrastées, choisies pour leur intérêt pédagogique, ont été élaborées dans le cadre de cette mission. Les résultats ont été analysés sous l’angle des réductions d’émissions de GES induites, de leurs impacts socio-économiques et environnementaux, des jeux d'acteurs. Le contenu de cette étude et son rendu ont donné entière satisfaction. Ils constituent un premier ensemble d’analyse prospective permettant de discuter des enjeux et stratégies autour d’une diminution forte des émissions de GES dans le secteur agricole en France à 2050. " Eric VIDALENC, Economiste en charge de prospective, Service Economie et Prospective, ADEME.

Carte

Illustration

Fonctionnement du modèle MoSUT