Nos travaux et productions

Agriculture et efficacité énergétique - Propositions et recommandations pour améliorer l'efficacité énergétique des exploitations agricoles en France

Pilotée par Solagro, cette étude a décrit, pour chaque grand système de production, les différentes solutions de maîtrise des consommations (sobriété, efficacité) et leurs potentiels de mobilisation selon plusieurs paramètres : maturité, performance, facilité de diffusion, coût, etc, ...

Contexte

Avec 4,5 millions de tonnes équivalent pétrole par an, la consommation d’énergie finale de l’agriculture représente 3 % de la consommation totale d’énergie, pour une facture énergétique d’environ 3,2 milliards d'€. D'un montant moyen de 13 000 € HT en 2015, la facture énergétique reste une charge économique non négligeable pour les exploitants.

Objectifs

Dans un contexte où les prix de l’énergie sont prévus à la hausse, la diffusion des solutions d’efficacité énergétique demeure une nécessité pour réduire la vulnérabilité des fermes aux variations des prix de l'énergie. L'étude avait donc pour vocation à :
- rassembler les connaissances sur les meilleures pratiques et investissements disponibles ou en émergence, leurs performances pour les fermes,
- déterminer leur impact sur la consommation globale d'énergie en lien avec les objectifs de transition énergétique.

Déroulement

- Actualisation des données énergie (et GES) de l'agriculture.
- Inventaire et description des solutions pour les différentes productions (grandes cultures, élevages laitiers, bovins, ...).
- Elaboration de scénarios de diffusion (tendanciel, et volontariste)
- Assistance rédactionnelle pour l'ADEME
- Formulation de recommandations à l'attention des pouvoirs publics.

Résultats

Le scénario tendanciel - diffusion des meilleures technologies disponibles peut permettre, à productions constantes, une réduction de 26 % de la consommation globale d’énergie de l'agriculture d'ici à 2050. Le scénario volontariste, basé sur la stratégie nationale bas carbone (en cours de révision), permettrait une réduction de la consommation d’énergie du secteur de 43 % à l’horizon 2050. Par ailleurs, il est nécessaire de maintenir les aides aux investissements, de former les agriculteurs à des pratiques et comportements plus sobres. L'amélioration des performances énergétiques des fermes peut passer par la mise en place de démarches groupées - collectives et coopératives -de sensibilisation et de réalisation.

 

Pour : ADEME
Date : 2018-2019
Partenaires : ARVALIS, GRISEY, IDELE, ITAVI, IFIP, FNCUMA, ASTREHOR
Métiers : Ingénierie conseil / Recherche prospective / Formation animation

Télécharger au format PDF

Carte

Illustration

En savoir plus

Télécharger l'étude ici.

https://www.ademe.fr/agriculture-efficacite-energetique