Nos travaux et productions

Agriculture et efficacité énergétique - Propositions et recommandations pour améliorer l'efficacité énergétique des exploitations agricoles en France

Pilotée par Solagro, cette étude a décrit, pour chaque grand système de production, les différentes solutions de maîtrise des consommations (sobriété, efficacité) et leurs potentiels de mobilisation selon plusieurs paramètres : maturité, performance, facilité de diffusion, coût, etc, ...

Contexte

Avec 4,5 millions de tonnes équivalent pétrole par an, la consommation d’énergie finale de l’agriculture représente 3 % de la consommation totale d’énergie, pour une facture énergétique d’environ 3,2 milliards d’euros. D'un montant moyen de 13 000 EUR HT en 2015, la facture énergétique reste une charge économique non négligeable pour les exploitants.

Objectifs

Dans un contexte où les prix de l’énergie sont prévus à la hausse, la diffusion des solutions d’efficacité énergétique demeure une nécessité pour réduire la vulnérabilité des fermes aux variations des prix de l'énergie. L'étude avait donc pour vocation à :
- rassembler les connaissances sur les meilleures pratiques et investissements disponibles ou en émergence, leurs performances pour les fermes,
- déterminer leur impact sur la consommation globale d'énergie en lien avec les objectifs de transition énergétique.

Déroulement

- Actualisation des données énergie (Et GES) de l'agriculture.
- Inventaire et description des solutions pour les différentes productions agricoles (grandes cultures, élevages laitiers, bovins, ...).
- Elaboration de scénarios de diffusion (tendanciel, et volontariste).
- Formulation de recommandations à l'attention des pouvoirs publics.

Résultats

Le scénario tendanciel - diffusion des meilleures technologies disponibles peut permettre, à productions constantes, une réduction de 26 % de la consommation globale d’énergie de l'agriculture d'ici à 2050. Le scénario volontariste, basé sur la stratégie nationale bas carbone (en cours de révision), permettrait une réduction de la consommation d’énergie du secteur de 43 % à l’horizon 2050. Par ailleurs, il est nécessaire de maintenir les aides aux investissements, de former les agriculteurs à des pratiques et comportements plus sobres. L'amélioration des performances énergétiques des fermes peut passer par la mise en place de démarches groupées - collectives et coopératives -de sensibilisation et de réalisation.

 

Pour : Fondation de France
Date : 2018-2019
Métiers : Ingénierie conseil / Recherche prospective / Formation animation

Télécharger au format PDF

Carte

Illustration

En savoir plus

Télécharger l'étude ici.

https://www.ademe.fr/agriculture-efficacite-energetique