Nos travaux et productions

Accompagner le GIEE des vignerons de La Clape pour faire face aux sècheresses à répétition

Les vignerons de la Clape ont engagé la création d'un GIEE pour essayer de trouver des alternatives à l'irrigation et trouver un moyen de préserver leurs ressources en eau. Solagro a accompagné le projet sur plusieurs actions de formations et de sensibilisation aux pratiques agroécologiques.

Contexte

L'impact du changement climatique se fait sentir de plus en plus sur les vignobles de la Clape dans la région de Narbonne.
Les 2/3 des vignerons de l’AOC La Clape ont donc décidé, sous l'impulsion de leur président Christophe Bousquet, de créer un GIEE (Groupement d’Intérêt Économique et Environnemental) pour multiplier les travaux scientifiques et essayer de trouver des alternatives à l'irrigation et trouver un moyen de préserver leurs ressources en eau.
Solagro, a accompagné le projet sur plusieurs actions de formations et de sensibilisation aux pratiques agroécologiques, pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas irriguer leurs vignes

Objectifs

L'objectif principal du GIEE a été la mise en place d'une gestion optimale de la ressource en eau (quantitative et qualitative) pour l'adaptation de l’activité viticole des adhérents de l'AOC la Clape, dans un contexte de changement climatique amorcé grâce à des expérimentations scientifiques et des formations.

Déroulement

Cinq actions ont donc été définies pour mettre en œuvre le projet :

Action 1 : Cette première action a consisté à mettre en place le pilotage du projet et l’accompagnement de l'action collective. Solagro a été convié au Comité de pilotage.

Action 2 : Cette action a consisté à former les agriculteurs du GIEE. Solagro a réalisé une formation sur la thématique de l’enherbement, sur la lutte biologique par conservation et gestion des habitats avec Herbea (régulation des ravageurs en vigne), en s'intéressant notamment à l'intérêt des chauves-souris pour gérer les différentes tordeuses présentes sur le territoire et une autre sur l’adaptation aux changements climatiques.


Action 3 : Des visites ont été organisées sur les exploitations membres du GIEE.
Solagro a réalisé une action de sensibilisation sur l’intérêt de favoriser les chauves-souris qui sont des prédateurs des tordeuses de la grappe. À cette occasion, une opération visant à mettre en place des gîtes à chauves-souris a été réalisée dans les domaines intéressés.

Action 4 : L’expérimentation « phare » du GIEE a été le test de cépages adaptés à la sécheresse. L’objectif étant de retenir les cépages méditerranéens et grecs aillant les meilleurs résultats tout en gardant la typicité des vins de la Clape afin de pouvoir à terme les rajouter dans le cahier des charges de l’AOC.
Pour les autres expérimentations sur la thématique de diminution d’intrant et l’adaptation au changement climatique, un des objectifs était de mettre en évidence des indicateurs précis du changement climatique afin de pouvoir mesurer au mieux les impacts et les évolutions de pratique. Solagro était chargé de définir des indicateurs d'adaptation au changement climatique.

Action 5 : Cette action visait à communiquer et à diffuser les résultats pour sensibiliser les autres agriculteurs de l’intérêt des démarches collectives et de l’efficacité des pratiques alternatives. Également de montrer l’implication des viticulteurs engagés en agroécologie afin de toucher un public de consommateurs responsable.

 

Pour : Association Agroécologie sur le Massif de la Clape
Date : 2018-2019
Partenaires : Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée
Domaine : Agroécologie Biodiversité
Métier : Ingénierie conseil

Télécharger au format PDF

Carte

Illustration