Nos domaines d'intervention

Séchage solaire de fourrages

Les enjeux, les opportunités

Pour les éleveurs, en particulier en systèmes ovin ou caprin et notamment ceux qui font de la transformation fromagère, la recherche d'une meilleure autonomie alimentaire, basée sur des fourrages riches en protéines, répond à la fois à des préoccupations économiques et de qualité des productions. La production d'énergie renouvelable fait également partie des motivations des agriculteurs qui s'intéressent à ce procédé, individuellement ou en collectif.

Le séchage est une technique de récolte et conservation des fourrages particulièrement adaptée aux systèmes fourragers à base d'herbe pluriannuelle et de légumineuses (type luzerne, trèfles, etc). Elle permet, quand elle est bien conçue et maîtrisée, d'obtenir des fourrages de qualité élevée et équilibrée en énergie/protéines et ainsi d'atteindre un haut niveau d'autonomie alimentaire dans la mesure où le cheptel est en adéquation avec le potentiel fourrager du territoire.  
Un des aspects essentiels est l'économie du projet. La création de stocks fourragers a un coût, qui est réparti en investissement et en fonctionnement. Le séchoir est « cher » en investissement mais économe en fonctionnement.

Nos méthodes

  • Information, formation, visite de site etc. à la demande
  • Accompagnement (de type assistance à maîtrise d'ouvrage / maîtrise d'œuvre) à la définition des projets (cadrage) et au bon dimensionnement technique des équipements (dont taille du séchoir, choix des ventilateurs – le cœur du séchoir – et de la puissance de production d'air chaud) pour limiter les coûts d'investissement et de fonctionnement.
  • Utilisation d'outils de simulation du débit de séchage de l'installation selon les conditions météorologiques et la puissance thermique, en particulier sur le solaire (puissance fluctuante)
  • Conseils et préconisations pour la conduite et l'optimisation énergétique.
  • Possibilité de campagnes de mesures / suivi / bilan annuel sur demande spécifique.

Retrouvez à travers cette vidéo, tournée dans le cadre du projet AgriClimateChange, l'expérience de l'EARL de la Vigne Blanche (81), que Solagro a accompagné dans le montage de son projet de séchage de fourrage. Pierre et Yannick Jauzion y détaillent la genèse du projet, l'itinéraire technique et les principaux intérêts pour l'exploitation… et les brebis !

Aux avant-postes du développement du séchage

Solagro a accompagné de nombreux agriculteurs dans la mise en œuvre de leur projet de séchage (plus d'une centaine sur le Sud-ouest, Massif central et Pyrénées) depuis 1982, notamment sur la zone de l'AOC « Roquefort » en 1992-1995.

Solagro a montré que le solaire était la technique la plus économe pour sécher et bien sécher les fourrages. De nombreuses installations (plus de 1 000 en France) ont été construites sur ce principe. Solagro contribue à poursuivre le développement des nouvelles installations.
Aujourd'hui, la disponibilité de la chaleur dans certains projets de méthanisation permet d'envisager l'installation d'un séchoir, procédé qui reste fondamentalement consommateur d'énergie (il faut évaporer l'eau du produit) mais pour lequel des solutions renouvelables sont souvent possibles.
Solagro agit aussi sur la promotion de la technique auprès des instances publiques, dans le cadre des bonnes pratiques agroécologiques (deux exemples sur le site d'Osaé : en ovin lait & en bovin lait avec transformation fromagère).

Lettre
d'info

Inscrivez-vous à notre lettre d'info pour tout savoir sur nos contributions aux innovations clés en matière de transition écologique.

Focus