Focus

L’ importance de la biodiversité dans la préservation des espaces agricoles et naturels en Occitanie - Life Biodiv' Paysanne

La région Occitanie est actuellement le lieu d'expérimentation du projet Life Biodiv'Paysanne. Ce projet a pour ambition de restaurer et préserver la biodiversité menacée par l'artificialisation des sols et l'intensification de l'agriculture en développant une approche originale, à la fois agricole et naturaliste.

"Ce projet est une opportunité car il réunit naturalistes et agronomes pour avoir une approche croisée, c'est une réelle nouveauté, d'autant plus qu'elle va s'appliquer à tous les types de systèmes agricoles", comme le souligne Catherine Le Rohellec, chargée de projet à Solagro.

Coordonné par le Conservatoire d'espaces naturels Occitanie (CEN) et accompagné par 6 partenaires (Solagro, Ana-Conservatoire d'espaces naturels Ariège , Conservatoire Botanique National Pyrénées et Midi-Pyrénées, Fédération des Conservatoires d'Espaces Naturels, Terres de liens Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon), le projet va s'étaler sur 6 ans (de 2022 à 2027) et sera mené dans toute la région Occitanie.
Cette région se prête parfaitement aux tests qui vont y être effectués puisqu'elle est composée de divers domaines biogéographiques : montagnard, méditerranéen et des zones de plaines. Elle est aussi extrêmement riche en biodiversité et va permettre de faire des études et des expérimentations à une plus large échelle, qui pourront servir à d'autres régions.

 

Mener des actions concrètes pour préserver et restaurer la biodiversité

Le projet prévoit de nombreuses actions pour préserver et restaurer la biodiversité dans les espaces naturels et agricoles.

Pour les espaces naturels, il s'agit de restaurer 60 hectares de zones humides et 730 hectares de landes et fourrés, pour ne citer que les écosystèmes les plus menacés.

Dans les espaces agricoles, des actions seront menées à travers un réseau de 60 fermes, dont 5 fermes issues du réseau Osaé-osez l'agroécologie, représentant tous les systèmes de production (maraîchage, élevage, etc.) présents en Occitanie. Les agriculteurs impliqués s'engagent sur la durée du projet à mettre en place des actions, à tester des pratiques agricoles respectueuses de la biodiversité et à mesurer leurs effets quatre ans après.

Une autre action phare du projet est la création d'une Société Civile d'Exploitation Agricole dédiée à la préservation des espèces et des milieux naturels et à la valorisation des ressources naturelles. Elle s'autofinancera à terme grâce au développement de nouvelles filières, telles que la création d'un label « foin naturel » permettant de valoriser les produits de la fauche ; la collecte de semences locales sous la marque Végétal Local afin de conforter et de diversifier les revenus d'exploitations herbagères ; la réalisation de prestation de restauration écologique (réouverture de milieux par un troupeau, débardage par traction animale, etc).

 

 

Zoom sur l'accompagnement du réseau des 60 fermes pour une meilleure prise en compte de la biodiversité

Le projet prévoit l'accompagnement des agriculteurs du réseau des 60 fermes, notamment via la réalisation d'un diagnostic croisé socio-économique, agronomique et naturaliste des fermes.

 

 

Cet outil de diagnostic, actuellement développé par Solagro et les partenaires du projet, permet d'analyser la prise en compte de la biodiversité à l'échelle de la ferme afin de l'appréhender comme composante entière du système et d'élaborer un plan de gestion à l'échelle de l'exploitation, pour permettre la continuité économique de cette dernière.
ll permettra d'avoir une meilleure connaissance des pratiques agricoles en lien avec la biodiversité, en prenant en compte des éléments tels que la diversité d'assolement, la quantité d'intrants, les pratiques d'élevage, et des repères économiques et sociaux.
Le démarrage des diagnostics commencera à l'automne 2022 et donnera lieu à l'élaboration de recommandations pour chacune des fermes.

 

Partager les connaissances
Afin de faciliter le partage des connaissances du projet, un comité de partenaires a été mis en place par Solagro et les partenaires du projet à l'échelle régionale. Il est composé d'administrations (DREAL, DRAAF), d'instituts de recherche (INRAE, CIRAD), de la profession agricole (Chambre d'agriculture), de coopératives agricoles (cave Héraclès), d'instituts techniques (IDELE, …), de gestionnaires d'espaces naturels (Parc national régional) et d'associations d'agriculteurs (CIVAM, FRAB,).

 

Ce projet rappelle que la biodiversité joue un rôle majeur dans la durabilité des systèmes agricoles et des espaces naturels. Il permet de mettre en lumière son intérêt et sa nécessaire prise en compte à tous les niveaux d'usage. Il montre qu'il est primordial d'agir dans un but commun en produisant durablement avec des pratiques respectueuses de la biodiversité.

 

 

Le projet LIFE Biodiv'Paysanne entre dans la catégorie des LIFE Nature & Biodiversité, qui visent à protéger et restaurer la Nature en Europe et à stopper et inverser la tendance d'érosion de la biodiversité, conformément à la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité à l'horizon 2030. Il reçoit ainsi le soutien de la Commission Européenne à hauteur de 60% des dépenses. Il est co financé par la commission européenne, la Région Occitanie, l'Agence de l'eau Adour-Garonne et le Ministère de la Transition écologique.

 

Crédit photo ©Krzysztof Niewolny